revolte de la jeunesse

le poème qui circulait dans les rues lors des manifestations a Athènes

le jour de l’enterrement d’Alexis Grigoropoulos

« Souvenez-vous, vous aussi avez été jeune ;

maintenant vous courez derrière l’argent, vous ne vous souciez que des belles vitrines, vous êtes devenu gros’ (…)

‘Vous avez oublié ! Nous attendions votre soutien ;

on espérait que cela vous aurez intéressé, que vous auriez été capable de nous redonner notre fierté’ (…)

‘En vain !

Vous vivez de fausses vies, vous baissez la tête,

vous avez baissé le pantalon et vous attendez le jour de votre mort’ (…)

‘Où sont les parents ? Où sont les artistes ? Pourquoi n’êtes vous pas venu nous protéger ?

’ ‘Postscriptum : ne nous lancez pas de gaz lacrymogène, on pleure tout seul.’ »

http://emeutes.wordpress.com/2008/12/29/lettre-des-amis-dalexandros-aux-medias-11-dec-2008/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s