BELLACIAO – Paris 1961, Marseille 1973, Lausanne 2009 ou l’histoire tristement ordinaire du racisme « arabophobe ». – BOADICEE

Ce jour là nous n’aurons plus besoin de baïonnettes ni de décrets ni de guerres pour combattre le fait religieux. Nous serons alors nous mêmes ces dieux que beaucoup d’entre nous adorent et nous n’aurons plus besoin des idoles.
lu sur le blog de la louve

 »
…De mon point de vue, l’égalité réelle, déjà existante, vient qu’entre ce que Idriss, français né en France de parents immigrés par exemple, son père de nationalité algérienne, musulman , et moi, dont les racines en France remontent à plus loin, nous sommes confrontés à la même situation générale face au capitalisme. Sauf que eux ont encore plus de problèmes que moi.

Et que cela sert exclusivement à nous diviser pour pouvoir permettre le resserrement de notre exploitation A TOUS (ou presque !).

En résumé : le capitalisme comme système particulier d’exploitation et de productions de richesses étant mondialisé, l’exploitation de l’homme par une minorité d’autres hommes étant elle aussi mondialisée, je crois qu’il est temps de se poser des questions sur ce qu’est aujourd’hui vraiment « la Nation » (pour moi c’est une fiction qui se nourrit de la réalité vue d’un certain point de vue), ET la République, en quoi elles servent désormais sans conteste une certaine forme d’État et surtout en quoi cet État sert une certaine forme d’exploitation et d’aliénation, et ce que cela a comme conséquences sur la vie de TOUS les habitants d’un territoire donné.

Non pas qu’il s’agisse de nier les différences culturelles entre tel et tel peuple donné, non pas qu’il s’agisse de faire de l’angélisme sur notre éventuelle difficulté à cohabiter entre être humains (quelle que soit notre origine !) mais de dire simplement, que ces difficultés ne sont pas spécifiques à la France ni surtout, à la relation « national/étranger », elles sont le fruit de ce qu’est l’Humain, et il y a une manière de les rendre vivables, et une manière de les rendre invivables.

Et justement, le capitalisme a pour objectif de rendre invivable tout ce qui est susceptible de différencier à la marge (c’est à dire, pas dans le fond) un exploité d’un autre. C’est une de ses armes favorites de tourner les employés contre les chômeurs, les immigrés contre les nationaux, les hétérosexuels contre les homosexuels et j’en passe.De créer des « catégories » qui sont là pour faire oublier l’origine unique de tous ces gens : le prolétariat exploité , qui doit se rassembler et lutter.
… » (boadicee)

BELLACIAO – Paris 1961, Marseille 1973, Lausanne 2009 ou l’histoire tristement ordinaire du racisme « arabophobe ». – BOADICEE.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s